Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Oeuvre, photographie                     Oeuvre, photographie
Sources (*) : L'oeuvre accueille l'autre en elle               L'oeuvre accueille l'autre en elle
Pierre Delain - "Pour une œuvrance à venir", Ed : Guilgal, 2011-2016, Page créée le 9 février 2012 L'oeuvre derridienne, vaccin contre le pire

[Dans une photographie dépourvue de légende, le rapport à l'autre génère une productivité infinie]

L'oeuvre derridienne, vaccin contre le pire
   
   
   
Un concept d'oeuvre de Jacques Derrida Un concept d'oeuvre de Jacques Derrida
                 
                       

Selon Roland Barthes, l'ordre fondateur de la photographie est la Référence. On ne peut pas distinguer une photographie de son référent. Elle en est l'empreinte, la trace immédiate. Mais (précise Barthes), cette remarque ne vaut que pour la Photographie (courante), et non pas pour la photographie en tant qu'Art (avec majuscule). Dans l'art, cette chose qui a été là [le "Ça a été" de la photographie] est effacée; il y a renvoi infini à l'autre. C'est ce renvoi qui définit l'oeuvre au sens derridien du terme. Jacques Derrida mentionne Roland Barthes quand il commente le livre Droit de regards de Marie-Françoise Plissart – qui se rattache explicitement à la photographie d’art. Dans ce livre muet, le référent, purement visuel, est renvoyé en abyme. En l'absence de toute légende, il devient lui-même un indice. De quoi? Impossible à dire : un indice de l'autre, de l'altérité, du tout-autre. Ce rapport à l'autre produit un espace "quasi transcendantal" (quasi car la transcendance ne vient pas d'une idée ou d'un signifié, mais d'un renvoi infini). Ce que Barthes appelle "référence", c'est, dans le vocabulaire de Derrida, l'autre, et c'est le rapport à l'autre qui génère la productivité infinie de l'oeuvre. Il n'y a ni mot, ni énoncé. Le sujet, la réalité, le logos se retirent. On peut dire que le rapport à l'autre est sans autre; l'oeuvre n'est en rapport qu'avec elle-même (une photographie de photographie).

 

 

 

Photo de Giuseppe Primoli (vers 1900).

--------------

Propositions

--------------

-

Un art ouvre l'incertitude infinie du rapport au tout-autre

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

logo

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
   
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Delain
ArchiOeuvrePhoto

AA.BBB

ArchiOeuvreAutre

PE.LPE

OeuvrePrincipe

NL.LLM

ConceptOrloeuvre

NQ.LLD

IR_ArchiOeuvrePhoto

Rang = VAOPhoto
Genre = MR - NP