Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
L'oeuvre intacte, et contaminée                     L'oeuvre intacte, et contaminée
Sources (*) : Un concept d'oeuvre de Jacques Derrida               Un concept d'oeuvre de Jacques Derrida
Pierre Delain - "Pour une œuvrance à venir", Ed : Guilgal, 2011-2016, Page créée le 14 février 2013 L'oeuvre derridienne, vaccin contre le pire

[Pour garder l'œuvre intacte, il faut la contaminer]

L'oeuvre derridienne, vaccin contre le pire
   
   
   
                 
                       

Tout est fait, dans les galeries, les musées, chez les collectionneurs, pour garder une oeuvre intacte. Il ne faut surtout pas qu'elle soit abîmée, modifiée, dégradée par le temps, il faut qu'elle soit présentée exactement comme l'auteur l'a voulu, dans un lieu immaculé (de préférence blanc) ou aménagé selon les normes contemporaines de la présentation neutre. L'oeuvre est assimilée à un patrimoine qu'il faut garder, conserver, comme en architecture. Il en est de même en musique : pas question d'autoriser un arrangement sans l'accord du compositeur. Et aussi en littérature et dans les sciences humaines : il est exclu qu'un traducteur touche à l'original. [Si c'était possible], il ne devrait ni interpréter, ni déplacer in inventer. Avec les progrès des droits d'auteur, depuis le milieu du 19ème siècle, la contrainte s'impose de plus en plus strictement. On exige de l'original qu'il soit de plus en plus pur.

Mais à quoi bon tout cela? Pourquoi cette pureté? La réponse semble paradoxale, et pourtant c'est la seule qu'on puisse imaginer : C'est pour mieux te contaminer, mon enfant. Pour qu'une oeuvre vienne nous perturber, nous parasiter, nous infecter, il faut qu'elle ait été préalablement désinfectée, et que ce soit un échec. Ce qui nous émeut en elle n'est pas sa blancheur immaculée, c'est l'élément extérieur qu'il a fallu expulser pour la purifier, et qui vient à nous. Il faut donc l'œuvre intacte, et il faut qu'elle soit contaminée : double injonction, double lien (double bind), double contrainte inconditionnelle.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

[Derrida, l'indemne, l'immun, l'intact]

-

[Derrida, auto-immunité]

-

[Derrida, le respect]

-

"On ne peut pas toucher à l'original"; il faut cet axiome - qui garantit la pureté de l'original - pour interpréter, déplacer, traduire et inventer

-

L'idéal moderne de l'oeuvre, qui exige qu'elle soit respectée, laissée intacte, s'impose pour la musique vers le milieu du 19ème siècle

-

Le Musée est chose de la mère, il tient lieu de mère, lieu intact et intangible de l'Immaculée Conception

-

Le droit d'auteur suppose un "original" pur, vierge, intouchable et identique à soi

Pour l'acqurir, cliquez

sur le livre

logo

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
   
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Delain
OeuvreIntacte

AA.BBB

ConceptOrloeuvre

HM.LKK

OeuvrePrincipe

OG.LLK

ED_OeuvreIntacte

Rang = OArtIntact
Genre = -