Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, "à même"                     Derrida, "à même"
Sources (*) : Les mots de Jacques Derrida               Les mots de Jacques Derrida
Pierre Delain - "Les mots de Jacques Derrida", Ed : Guilgal, 2004-2016, Page créée le 9 octobre 2013 L'oeuvre s'écrit à même le subjectile

[Derrida, "à même"]

L'oeuvre s'écrit à même le subjectile Autres renvois :
   

Derrida, l'auto-affection

   
   
                 
                       

1. Le mouvement de l'auto-hétéro-affection.

Dans certains cas, la locution "à même", dans le vocabulaire derridien, renvoie à la structure du "s'entendre-parler", en tant qu'elle est l'essence de la parole. Nous nous entendons parler "à même" le circuit bouche-oreille, qui est aussi le circuit interne/externe de la voix. Le sujet parlant, le "je", s'entend dans le temps où il parle, ce qui organise à la fois son rapport à lui-même et son rapport à l'autre (auto-hétéro-affection). Dans d'autres cas, la locution "à même" renvoie à l'expérience de la marque, en tant qu'elle est inscrite "à même le corps", en-deça du discours. Sans cette auto-affection immédiate, ni la langue, ni la loi, ni les blessures, ni les traumas singuliers (ces "re-marques") n'auraient pu s'inscrire. Ces deux usages de la locution ne sont pas incompatibles. Dans l'un et l'autre cas, un mouvement se déclenche qui est aussi le mouvement du don / contre-don, celui de la temporisation "à même la chose".

"La différance, qui n'(est) rien, est (dans) la chose même. Elle est (donnée) dans la chose même. Elle (est) la chose même. Elle, la différance, la chose (même). Elle, sans rien d'autre. Elle-même, rien" (Donner le temps, p59).

Cette force magique, mystérieuse, que Marcel Mauss repère dans l'échange du potlatch, c'est elle qui "donne" le temps, et c'est elle aussi qui donne sa force à la production textuelle, à l'oeuvre.

 

2. Fable.

Un genre littéraire répond à cette structure : la fable. En racontant une histoire, une fable s'invente, se raconte et s'engendre. Entre la bouche et l'oreille, "à même" le récit, elle fait entendre une circularité, elle légitime une interprétation, une morale, elle fait savoir une vérité, accrédite un sens. Mais elle ne se réduit pas à ce circuit de l'oralité. En une fois, surgissent le même et l'autre.

 

3. Les arts, à même le support.

Comme en témoignent les dessins d'Artaud, écrire "à même" le support traduit une mise en jeu singulière de la différance. Il faut à la fois la mettre en oeuvre et la retenir, l'emprisonner. Ses dessins d'envoûtements qui s'inscrivent à même le subjectile, ses imprécations et ses hurlements, ne se séparent pas de la voix. En faisant entendre la différance, il la conjure, dans une tension extrême.

On retrouve cette structure :

- au cinéma, quand des mots ou des images en excès insistent, à même la pellicule;

- le Disc Jokey fabrique directement la musique, à même le disque;

- ou plus généralement dans la peinture. Ce qui est à l'oeuvre dans un tableau, à même l'oeuvre, indépendamment de toute représentation, signification ou justification, c'est la peinture elle-même.

Freud aurait voulu ressusciter le moment originel et unique de première impression de la trace, à même son support (organique ou psychique). Mais ce n'était qu'une illusion, un fantasme. On ne peut pas retrouver cette trace, vivante et unifiée.

 

4. Urgence.

Il arrive que cette locution, "à même" renvoie à un autre genre d'immédiateté, celui qui associe certains concepts à une urgence extrême, absolue. Pour la justice, la vie, la décision, l'événement, la responsabilité, l'urgence est structurelle. Elle ne tient pas à une circonstance, mais à une loi. L'urgence s'impose "à même" la loi.

Avec la circoncision, cette marque externe à même le corps, s'instaure d'un coup, sans contrat, une alliance dissymétrique.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Dans la chose qu'on donne, à même cette chose, une force qui n'est rien [la différance] donne le temps

-

Avant tout discours, l'expérience de la marque articule dans la langue, à même le corps, les traumas singuliers et la structure désappropriante de la loi (re-marque)

-

Dans un tableau, c'est la peinture elle-même qui est à l'oeuvre, à même l'oeuvre

-

A même le concept de la décision, de l'événement et de la responsabilité, s'inscrit leur loi structurelle : l'urgence absolue

-

Comme la fable, l'information médiatique "fait savoir", elle produit un effet de savoir "à même" l'image ou l'oeuvre, elle accrédite un sens par une rhétorique

-

Artaud n'écrit jamais "sur" ses dessins mais seulement "à même", dans l'extrême tension d'un rythme, d'une vibration, d'un timbre de voix qui donne au subjectile sa portée

-

Un film où l'on ne tourne pas que des images, mais aussi des mots improvisés, traverse et excède le discours cinématographique

-

Avec la numérisation commence pour la musique l'époque de la plasticité : c'est l'auditeur qui, en intervenant à même la musique et son texte, fait oeuvre

-

Freud voudrait ressusciter la trace originelle et unique, à l'instant même de son impression, à même le subjectile

-

Une inscription privée, secrète, marque intime d'une inscription extérieure, peut être analysée comme une circoncision - qui survient à même le corps propre

logo

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
   
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaA_meme

AA.BBB

DerridaCheminements

AM.EME

ArchiOeuvreSubjectile

CF.KKD

BM_DerridaA_meme

Rang = VAOOeuvreCercle
Genre = -