Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, l'animal                     Derrida, l'animal
Sources (*) : Derrida, l'humain               Derrida, l'humain
Jacques Derrida - "L'animal que donc je suis", Ed : Galilée, 2006, pp55-57

 

Suivre le loup -

Dire "Je suis" pour l'homme, c'est laisser se perdre, se brouiller, s'effacer la trace ou la signature de l'animal en lui

   
   
   
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

D'Aristote à Descartes, Kant, Heidegger, Lévinas ou Lacan, tous les philosophes affirment que l'animal est privé de langage, qu'il n'a pas le pouvoir de répondre. Tous parlent d'une seule voix. Ils disent "Je suis", "Nous sommes" [des humains], laissant l'animal sans réponse, c'est-à-dire [d'après Derrida] sans le droit de répondre. Pour se reconnaître et s'identifier, les hommes ont rassemblé dans le mot "animal" de multiples vivants hétérogènes. S'ils posent cette question, Parle-t-il? à son propos, c'est parce qu'ils sont assurés de la réponse : Je suis celui qui parle. Mais si l'on pose la question autrement : L'animal que je suis, parle-t-il?, dire "Je suis", c'est effacer la trace de l'animal en soi. En titrant son texte "L'animal que donc je suis", Jacques Derrida repasse la frontière. Il se sert de l'ambiguité de la langue française, entre "je suis" (verbe être) et "je suis" (verbe suivre) pour faire valoir que le "je" vient après (l'animal), ou encore que l'animal vient avant (la nomination). Il ne dit pas "Je suis celui qui parle", mais "Je suis celui qui est vu nu par mon petit chat". Quand il pose la question "Qui suis-je?", c'est de lui, de cet autre, qu'il attend une réponse [une réponse sans mots, mais une réponse]. Il faut pour cela qu'il soit nu (avant la nomination, avant la chute), et qu'il puisse entendre le "Je suis" comme : "Je suis en tant que je suis après l'animal", je suis auprès de lui mais je le suis, j'hérite de lui.

 

 

Toute trace peut s'effacer, sans que nul ne l'efface de lui-même (sans intentionnalité). Il n'y a pas sous cet angle de différence critique entre l'homme et l'animal.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaAnimal

MJ.KKJ

DerridaHumain

DJ.LJD

UJeSuis

Rang = MTraceAnimal
Genre = MK - NG