Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Du mal radical aux inconditionnalités                     Du mal radical aux inconditionnalités
Sources (*) : L'oeuvre derridienne, vaccin contre le pire               L'oeuvre derridienne, vaccin contre le pire
Pierre Delain - "Pour une œuvrance à venir", Ed : Guilgal, 2011-2016, Page créée le 9 décembre 2014

 

-

Derrida, le mal radical

[Par l'insistance de la forme "Il faut" qui sous-tend son oeuvre, Jacques Derrida tente de conjurer le mal radical]

Derrida, le mal radical
   
   
   
                 
                       

Pour l'acqurir, cliquez

sur le livre

logo

 

A. Une perte d'appartenance.

cf : Jacques Derrida fut exposé très jeune aux paradoxes d'une perte d'appartenance, à la fois libératrice et déterminée par un mal radical.

 

B. Nommer le mal radical.

cf : [Derrida, le pire, le mal radical]

 

C. La déconstruction et la logique du "Il faut".

cf : [Derrida, nos tâches, "Il faut"].

 

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

[Derrida, le mal]

-

[Derrida, le pire, le mal radical]

-

[Derrida, nos tâches, "Il faut"]

-

Au mal radical, on ne peut répondre que par une liberté inconditionnelle

-

[Un archi-choix, inconditionnel et secret, commande l'oeuvre derridienne]

-

[Aujourd'hui, l'oeuvre doit répondre du "peut-être"]

-

Pour la déconstruction, le problème de la justice est essentiel - même s'il ne peut être "adressé" qu'indirectement, de manière oblique

-

Quand on ne peut plus identifier la figure de l'ennemi comme telle, alors vient la violence inouïe, le mal radical sans mesure et sans fond

-

Depuis un lieu invisible, Jacques Derrida s'engage dans une aimance qui en appelle à une loi d'hétérogénéité, à la dissymétrie d'une singularité absolue

-

La déconstruction est du côté de l'affirmation inconditionnelle de la vie, d'une survie qui soit la vie plus que la vie, la vie la plus intense possible, au-delà de la vie

-

[L'oeuvre est le lieu où les pulsions de mort sont indissociables d'une graphique de la différance]

-

Jacques Derrida fut exposé très jeune aux paradoxes d'une perte d'appartenance, à la fois libératrice et déterminée par un mal radical

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Delain
MalRadIncond

AA.BBB

OeuvrePrincipe

CD.LLM

DerridaMalRadical

YD.LKL

CM_MalRadIncond

Rang = SDerridaMalrad
Genre = -