Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, acquiescement, le "oui"                     Derrida, acquiescement, le "oui"
Sources (*) : Derrida, inconditionnalités, principes inconditionnels               Derrida, inconditionnalités, principes inconditionnels
Jacques Derrida - "Ulysse gramophone, Deux mots pour Joyce", Ed : Galilée, 1987, p70

 

Conversation dans l'atelier (Georges de Monfreid) -

L'oeuvre, et le paradoxe du "oui"

Le mot "oui" a toujours la forme, le sens et la fonction d'une réponse; cette réponse a parfois, peut-être, la portée d'un engagement originaire et inconditionnel

L'oeuvre, et le paradoxe du "oui"
   
   
   
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Le mot "oui" ne nomme rien, ne décrit rien. "Son statut grammatical et sémantique est des plus énigmatiques", écrit Derrida [c'est un adverbe d'un type particulier]. Il est très difficile d'en affirmer quoi que ce soit de sûr, sauf ceci : il survient pour répondre à l'autre. On dit "oui" parce qu'on croit être interpellé par l'autre. En disant "oui", on répond à - une demande, une question, posé par un autre ou par un autre en soi-même, ou parce qu'on se représente en soi une autre parole (le for intérieur). Or répondre à l'autre est l'acquiescement le plus originel, le plus fondamental, le plus inconditionnel.

Il suffit de questionner, de demander, pour qu'arrive non seulement la réponse courante, mais cette autre réponse, inconditionnelle, à l'autre. Je te dis "oui". En disant "oui", je peux répondre à. Mais cette inconditionnalité n'est pas une certitude - elle est même toujours incertaine. On peut dire "oui" sans que le "oui originel" (inconditionnel) ne soit impliqué. Mais cela peut arriver, peut-être (p111).

L'affirmation inconditionnelle est intempestive, elle perturbe l'ordre des causalités. Exemple : la signature (qui est une façon de dire "oui"), n'est pas simplement apposition du nom d'état-civil ou du nom d'auteur. En tant que simple mention d'un nom, elle est conditionnelle [c'est une réponse standardisée, un "quoi"], mais en tant qu'elle affirme ce qui est secret, inconscient, dans le "Je signe", elle est inconditionnelle [c'est la réponse, unique et non répétible, d'un "qui"].

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaOui

CD.LDC

DerridaIncond

EQ.LED

OeuvreOuiRire

FE.LLF

UOuiReponseIncond

Rang = OOuiReponse
Genre = MR - IA