Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Le judaïsme, indéfinissable                     Le judaïsme, indéfinissable
Sources (*) :              
Shmuel Trigano - "L'ébranlement d'Israël, Philosophie de l'histoire juive", Ed : Seuil, 2002, p178

 

Juifs orthodoxes (Jerzy Pstrak, 1918) -

La source la plus pure de l'étrangeté du peuple juif est qu'au coeur de son identité, il ne peut pas être identique à lui-même

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

La présence divine ne s'incarne pas dans le corps du peupie, elle le casse, elle inscrit une séparation en lui (l'interdit de la représentation). Une étrangeté s'inscrit structurellement dans sa vie. Cela explique sa condition de paria, la haine contre lui.

Cette étrangeté est l'épreuve de l'humanité. Seul le peuple juif l'inscrit au niveau collectif. Il situe ses origines dans la révélation sinaïtique : une alliance avec la divinité transcendantale dans la séparation (la séparation est kedusha, c'est-à-dire sainteté), l'absence. "Soyez saints = séparez-vous de vous-mêmes pour me rencontrer" (Lev 20, 7-8) car je suis saint (séparé).

Il y a inscription du principe de création dans l'immanence, dans le désir fusionnel (babélien) de l'humanité.

Dans l'histoire du peuple juif, la politique se voit refuser l'ambition de l'autofondation. Au coeur du pouvoir est maintenu un espace vacant qui descelle son désir d'identité, empêche sa souveraineté.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Trigano
HebDefinition

BK.LOK

VJ_altoréf

Rang = VH
Genre = MK - NG