Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Le non - visible                     Le non - visible
Sources (*) : L'invisible dans le visible               L'invisible dans le visible
Georges Didi-Huberman - "Fra Angelico, Dissemblance et figuration", Ed : Flammarion, 1995, p22

 

Crucifixion avec crane, la Vierge et des Saints (Fra Angelico, vers 1442) -

Indication, indice, empreinte

Les "pans de peinture" sont des zones où le visible vacille, où la part indicielle, dissemblable des tableaux affirme son étrangeté

Indication, indice, empreinte Autres renvois :
   

A partir de Fra Angelico

   
   
Les traces de Fra Angelico Les traces de Fra Angelico
                 
                       

Pour l'acquÚrir, cliquez

sur le livre

 

"Pan de peinture" est un terme proustien. C'est la part maudite des tableaux, celle qui porte une inquiétude non-dite, une négation de ce que le tableau affirme dans l'ordre mimétique [ici le fond bleu, derrière le Christ]. On y trouve la puissance, le symptôme même de la peinture : la dissemblance. Celle-ci ouvre l'image au jeu de l'association. Elle est le lieu privilégié de tous les réseaux exégétiques, de tous les déplacements de la figure, là où le visuel devient l'instrument par excellence du virtuel.

Autre exemple : les fresques de Fra Angelico dans le couvent de San Marco apparaissent comme un grand drame du blanc et du rouge. Les blancs des fonds viennent envahir les figures. Dans d'autres oeuvres les fonds eux-mêmes font symptôme. Ils sont étalés de façon à passer devant la figure, ce qui subvertit irrémédiablement le système représentatif. Souvent, ils sont liés à la Vierge. Pour le dominicain, ces pans apparaissent comme proximité et frontalité. Leur immédiateté désigne une qualité de présence. Elles perturbent la représentation ordinaire, vont au-delà, donnent au visible une vertu anagogique.

-------

Georges Didi-Huberman commente ce pan-là, situé sous la Sainte Conversation de la Madone des ombres de Fra Angelico, dont voici une reproduction de la fresque dans son ensemble.

Voici une Crucifixion de Fra Angelico, avec la Vierge, Saint Côme, Jean L'Evangéliste et Pierre martyr. Les paroles du Christ passent au-dessus d'un pan bleu, tandis que le sang s'écoule sur le sol sans y pénétrer ni toucher le crâne qui, dessous, nous nargue.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

DidiHuberman
ArtNonVisible

PA.NPP

ProInvisible

PB.JSD

ProIndice

MP.LMM

AngelicoTraces

GI.LGI

T.vision

Rang = N
Genre = MR - iVoix