Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Kant, les Critiques                     Kant, les Critiques
Sources (*) : Jugement créatif               Jugement créatif
Emmanuel Kant - "Critique de la faculté de juger", Ed : Gallimard (Pléïade, tome 2), 1985, p933

 

Tete de paysan (Albin Egger-Lienz, 1898) -

La faculté de juger est le pouvoir de penser le particulier comme contenu sous l'universel

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Le jugement qui porte sur le beau, comme celui qui porte sur le sublime, est particulier, mais il revendique d'être universel (§23) : il "subsume" le particulier sous l'universel. Il lui faut pour cela un principe transcendantal (un postulat) : c'est le principe selon lequel les lois particulières de la nature peuvent se constituer en système. Ce principe est présupposé. Il ne peut être fourni ni par l'entendement, ni par la raison. Il n'est pas non plus déductible de l'expérience. La faculté de juger schématise a priori sur la base de ce principe qu'elle applique à toute synthèse.

Autre formulation du principe : la nature spécifie ses lois universelles en lois empiriques, conformément à la forme d'un système logique, c'est-à-dire comme si la nature visait une finalité, même si les formes de la nature ne sont pas finales en elles-mêmes.

 

 

On retrouve cette finalité formelle dans la troisième définition du beau donnée par Kant.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Kant
KantCritiques

JU.GER

ProJugement

DF.KLL

UJugement

Rang = H
Genre = MR - IB