Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, la bouche                     Derrida, la bouche
Sources (*) : Derrida, la voix               Derrida, la voix
Jacques Derrida - "Economimesis", Ed : Aubier-Flammarion, in "Mimesis des articulations", 1975, p79

 

La bouche, organe principal (Nina Messham, 2010) -

Pour Kant, la bouche n'est pas un organe comme les autres : à partir de la voix s'organisent tous les lieux, se localisent tous les organes, se hiérarchisent toutes les valeurs

   
   
   
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Derrida commente le privilège donné par Kant à l'oralité dans sa classification des Beaux-Arts (§51 de la Critique de la faculté de juger). La beauté de la nature est un langage naturel; c'est comme si elle parlait. Si nous y portons intérêt, un intérêt moral, c'est parce que nous croyons à la sincérité, à l'authenticité de son langage. De même ce qui parle par la bouche du poète doit être authentique et véridique. Tous les exemples que donne Kant sont oraux : c'est de l'exemploralité. La sensibilité élevée, idéalisée est celle de la voix; dans la bouche même se distinguent le goût pur (non intéressé) de la dégustation (jouissive). Tout remonte vers la bouche comme vers le logos même. Toutes les valeurs se déterminent hiérarchiquement à partir de cet absolu : bon/mauvais, sensible/idéal, etc.... Cette affirmation kantienne, non démontrée, est un véritable coup de force, un axiome. Pourquoi la beauté exprime-t-elle des idées esthétiques? Parce qu'il faut classer les arts en fonction des organes d'expression de l'homme. Cela va de soi. La bouche (selon Kant) s'affecte elle-même (comme la voix selon Derrida); elle place le dit au sommet de l'expression.

-------

Quelle est l'origine du goût pur? Peut-être un retournement contre le dégoût, cette catastrophe absolue.

 

 

A l'époque de l'humanisme kantien ou du logocentrisme, s'il est un organe central du corps humain, ce n'est pas le sexe (comme le dit Freud), ni le cerveau (ni un autre organe quelconque de la pensée, ni même l'esprit), ni le coeur (Celan) : c'est la bouche - ici identifiée à l'os (oralité) que Jean-Luc Nancy n'a pas encore distinguée de la bucca (bouche primitive).

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaBouche

CC.GHH

DerridaVoix

PT.GOK

T.localisation

Rang = I
Genre = DET - DET