Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
L'image est une crise de temps                     L'image est une crise de temps
Sources (*) : Pluricité de l'image               Pluricité de l'image
Georges Didi-Huberman - "Devant le temps - Histoire de l'art et anachronisme des images", Ed : Minuit, 2000, p211

 

-

Georges Didi - Huberman

[L'image est une crise de temps]

Georges Didi - Huberman
   
   
   
                 
                       

Pour l'acqurir, cliquez

sur le livre

 

L'image ne se donne pas dans la transparence. Entre le regard porté sur elle au présent et le faisceau de causalités et de différences qui ont conduit à son montage, l'écart est insurmontable. Nous croyons voir des formes et des couleurs, mais nous nous trouvons devant du temps. Elle semble proche, très proche de nous, mais elle vient de loin. Le temps ne s'est pas écoulé en elle, il s'offre à nous comme fragmenté, scindé (terme employé par Carl Einstein). Elle est un kaléidoscope, une rencontre entre l'histoire, la mémoire et la durée. En elle se multiplient les régressions, les archaïsmes, les primitivismes, les survivances. Il faut la lire, l'interpréter, la penser, dans une dialectique de l'anachronisme, comme un point critique ou une mémoire virtuelle. Elle n'a de signification que dans cette temporalité multiple.

Si elle n'était qu'une imitation ou une illustration, elle serait pétrifiée, mais ce n'est pas le cas. En elle l'être se désagrège. Elle est une concrétion temporelle, un éclair, un cristal de temps. Walter Benjamin la compare à un tourbillon au centre originaire du processus historique, ou à une boule de feu qui franchit l'horizon du passé. Son rapport au temps est marqué par une complexité irréductible.

On peut la qualifier de symptôme. Sous cet angle, sa place est ambiguë. Si les traumatismes psychiques y trouvent un champ d'expression, ce n'est pas sans malaise.

L'image est un tissage, une toile de temps, qui ouvre infiniment la temporalité et élargit le lisible.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Une image est un montage de différences qui ouvrent l'éventail de temps hétérogènes

-

Toujours, devant l'image, nous sommes devant du temps

-

Chaque fois qu'on se pose des questions d'image, on se pose des questions de temporalité : histoire et durée

-

Impossible de parler du présent sans convoquer toute l'étendue de la toile tissée du temps

-

Walter Benjamin place l'image au centre originaire et tourbillonnant du processus historique

-

[Une image dialectique est ce en quoi l'Autrefois rencontre le Maintenant, dans un éclair, pour former une constellation]

-

L'image dialectique est une fulguration, une boule de feu qui franchit tout l'horizon du passé

-

Voir l'horizon, l'au-delà, c'est ne pas voir l'image qui passe, minuscule et mouvante, toute proche de nous

-

L'image est un point-critique où, en un éclair, se rencontrent une complexité et une multiplicité de sens

-

L'image authentique doit être pensée comme image dialectique, car elle réunit et fait exploser des modalités ontologiques contradictoires

-

L'image est anachronique car son rapport au temps est complexe, surdéterminé et exubérant

-

La modernité artistique est anachronique

-

Un tableau est un cristal de temps

-

La structure de l'image est celle du kaléidoscope : une poussière d'objets disparates auxquels un montage optique donne une variété de formes lisibles

-

L'image est un symptôme qui ouvre le temps

-

L'image n'est pas l'imitation des choses, mais un intervalle de temps rendu visible, une ligne de fracture où l'être se désagrège

-

L'image pratique un travail d'ouverture dans l'ordre du lisible

-

L'oeuvre d'art est une ouverture infinie de la temporalité

-

L'image d'art est une mémoire virtuelle de ce qui fait symptôme pour un sujet

-

L'image apparaît comme un malaise dans la représentation

-

L'oeuvre d'art est un cristal de crise ouvert au traumatisme psychique

-

L'image a une double temporalité : document de l'histoire/bloc d'éternité; elle ne produit d'historicité qu'anachronique et de signification que symptômale

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

DidiHuberman
ImageCrise

AA.BBB

ProImage

BC.LOI

DidiHubermanCheminements

ED.LDD

DL_ImageCrise

Rang = N
Genre = -