Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Sur la perspective illusionniste.                     Sur la perspective illusionniste.
Sources (*) : La croyance               La croyance
Carl Einstein - "Georges Braque", Ed : La Part de l'Oeil, 2003, p71

 

Quadrilatere de Pomponius Gauricus -

La perspective de la Renaissance repose sur la croyance que tout acte de voir est régi par des lois

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Cette croyance en la science moderne conduit à un schématisme optique dans lequel toute invention se réduit à un changement de motif ou de décor. L'expérience vécue, variable en elle-même, est écartée. L'art devient un moyen au service de l'ordre. L'espace et le temps sont sanctifiés. Le respect pour la figure et pour l'image de dieu conduisent à éliminer tout sentiment cosmique.

En définitive, la perspective est un morceau de vieille métaphysique fondé sur une typologie et une approche rationnelle qui supprime l'individualité de l'oeuvre d'art. Les tableaux réalisent bêtement des lois prédéterminées. Devant le contemplateur immobile, les signes sont éternels, comme des polices d'assurance. L'art dégénère en une suite de paraphrases. Il n'ébranle ni la conscience, ni la personne, et flatte la vanité de l'homme. Il a fallu les cubistes pour que l'espace quitte le statut de présupposé conforme à une règle, et que l'objet ne soit plus immortel ni stable.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Einstein_Carl
ArtPerspective

BF.GOO

ProCroyance

LP.LLP

T.laloi

Rang = M
Genre = A -