Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, la dissémination                     Derrida, la dissémination
Sources (*) : Derrida, sa Cabale cachée               Derrida, sa Cabale cachée
Jacques Derrida - "La Dissémination", Ed : Seuil, 1972, p35

 

Quatre hommes sur une charette (photo anonyme) -

Sur les chiffres

Avec la dissémination, on ne peut compter ni par le un, ni par le deux, ni par le trois : c'est une pratique du quatre qui commence par la dyade

Sur les chiffres
   
   
   
Derrida, dédoublement Derrida, dédoublement
Derrida, le quatre               Derrida, le quatre  
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

La pensée courante, logocentrique, est organisée en champs conflictuels et hiérarchisés, structurés autour d'oppositions binaires comme : bien/mal, esprit/matière, vie/mort, dedans/dehors, haut/bas etc... Ces oppositions (dyades) ne sont ni dérivées d'une unité, ni dialectisables. Sur ce point Derrida prend le contre-pied de Hegel. Selon lui, le trois ne résoud pas les oppositions. Il ne les relève pas (Aufhebung : le trois de la dialectique spéculative) dans un troisième terme, et ne permet même pas d'opposer chaque dyade (par exemple vie/mort) à un dehors absolu (au-delà d'une ligne circulaire entourant un champ). Ce qui l'intéresse est un rapport deux / quatre, un dédoublement du deux. Ce rapport-là déplace l'onto-théologie. Il met en mouvement, ouvre un tout autre partage, celui de la dissémination.

En transmettant un mouvement à l'écriture, les concepts derridiens (pharmakon, gramme, trace, entame, etc...) débordent ces dyades. Ce sont des suppléments qui n'enferment ni dans un lexique, ni dans une taxinomie. L'interprétation de la castration freudienne en est transformée : elle n'entraîne aucune maîtrise, elle ne se relève d'aucun signifié transcendantal.

 

 

Cette pratique dédouble la scène de la représentation. De même que le supplément se supplémente, le dédoublement se dédouble, démultipliant les mondes, le hors-texte, le hors-livre, les niveaux d'interprétation, etc...

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaDissemination

DC.FGG

MQiDerridaCabale

QR.QDF

ProChiffre

EE.QDI

DerridaDouble

DD.LLD

DerridaQuatre

CD.LLD

UDisseminationQuatre

Rang = L
Genre = MK - NP