Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, la dissémination                     Derrida, la dissémination
Sources (*) : Derrida, la mimesis               Derrida, la mimesis
Jacques Derrida - "La Dissémination", Ed : Seuil, 1972, p235

 

Double vivification (Victor Brau ner, 1943) -

Derrida, dédoublement

La mimesis prolifère à l'infini par autoduplication

Derrida, dédoublement
   
   
   
La mimesis nous trompe La mimesis nous trompe
Avec l'oeuvre, la mimesis prolifère               Avec l'oeuvre, la mimesis prolifère  
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Après Aristote et surtout à l'âge classique, on a imité des modèles qui n'étaient pas pris dans la nature, mais dans les oeuvres de l'Antiquité. Les statues antiques devenaient les originaux des figures peintes [un redoublement, une sorte de mimésisation de la mimésis].

Dans ce processus dont on trouve mille exemples à toutes époques, la mimesis se divise intérieurement, la répétition se répète, et le mouvement entretient à l'infini sa propre prolifération. Il y a toujours plus d'une mimesis : l'une se réfléchit, se déplace et se déforme dans une autre. Elle se masque et se mime elle-même, ressemblante et différente.

L'histoire de la philosophie occidentale est prise dans ce mouvement. Si elle prend soin de toujours distinguer ce qui est (l'imité) de ce qui le représente (l'imitant), c'est pour rester dans l'ontologie. Ce qui est est la réalité, la chose même, etc... Conserver le principe de cet ordre, c'est sauver la métaphysique.

-------

Cette prolifération est une dissémination de la mimesis.

-------

 

 

Victor s'est servi de cette marionnette, fabriquée avec les moyens du bord à une époque de fuite et de dénuement (1943), pour jeter des sorts. Il se croit déjà presque mort et fabrique un autoportrait de conjuration, l'objet d'une double vivification qui dédouble tout, y compris les yeux et le sexe.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaDissemination

CM.LLM

DerridaMimesis

HD.LLM

DerridaDouble

IM.LIM

ArtMimesis

DR.LLR

ArchiOeuvreMimesis

EI.LEI

T.dédoublement

Rang = K
Genre = MJ - NA