Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Van Gogh, les souliers                     Van Gogh, les souliers
Sources (*) : Van Gogh, la différance               Van Gogh, la différance
Jacques Derrida - "La vérité en peinture", Ed : Flammarion, 1978, p302

 

Souliers (Van Gogh, 1888) [aux couleurs alteres] -

Derrida, l'identification

Les chaussures de Van Gogh sont le support anonyme, vidé, d'un sujet absent dont le nom revient hanter la forme ouverte

Derrida, l'identification
   
   
   
Derrida, la forme Derrida, la forme
Derrida, le nom               Derrida, le nom  
Faire oeuvre ébranle la signature                     Faire oeuvre ébranle la signature    

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Cette formulation est le point de départ de l'analyse derridienne, un axiome, une hypothèse. Derrida décide de s'appuyer sur elle pour commencer sa course - même s'il n'exclut pas l'incertitude, contrairement à Heidegger et Schapiro, dont il analyse le commentaire. Parmi la série de tableaux de chaussures de Van Gogh, les Vieux Souliers aux lacets est le plus célèbre. Les chaussures y semblent dépareillées, inaptes à l'usage, impossibles à "remettre" (ni à porter, ni à situer), irrécupérables. A ces souliers, on ne peut pas affecter de sujet qui marche. Elles sont ouvertes à toutes les interprétations, comme les lacets. Elles n'appartiennent à personne, elles ne sont ni présentes ni absentes. Il y a des chaussures, c'est tout. Pourtant, les deux professeurs tiennent à leur donner un sujet. C'est une façon pour eux de se les approprier. Ils supportent mal que les chaussures soient détachées, qu'elles soient usées, qu'elles ne soient que le commencement de la ruine, qu'elles ne soient habitées par aucun sujet mais simplement hantées par un nom.

 

 

On voit particulièrement bien, sur cette image aux couleurs manipulées, la signature de Vincent, et la date, 87. Est-il pour autant certain que le nom qui hante ce tableau soit celui de Vincent? Peut-être pas. Il se pourrait que ce soit par exemple ceux de Heidegger, Schapiro, ou pour nous, aujourd'hui, celui de Derrida.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
VanGoghSouliers

HN.LHN

VanGoghDifferance

DH.LDH

DerridaIdentification

GQ.LLK

DerridaForme

MV.VVF

DerridaNom

SF.LFS

ArchiOeuvreSignature

NN.LNN

WVanGoghNom

Rang = M
Genre = MR - IB