Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
On ne justifie pas le Juste                     On ne justifie pas le Juste
Sources (*) : Pas de critères pour juger               Pas de critères pour juger
Jean-François Lyotard - "Au juste", Ed : Christian Bourgois, 1979, pp62-65

 

-

[Aucun discours de savoir ne peut justifier le Juste, on ne peut que le prescrire]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acqurir, cliquez

sur le livre

 

Un énoncé sur la justice, par exemple : Supprimez les héritages familiaux! n'est pas dénotatif, mais prescriptif. De Platon à Marx, les penseurs occidentaux ont cru qu'on pouvait déduire d'une "idée du juste" ou d'une "essence de la justice" des énoncés de ce genre. A partir d'un discours descriptif sur la société, d'une analyse correcte ou d'une théorie supposée vraie, on pensait pouvoir définir des mesures légitimes ou des dispositifs adéquats palliant le défaut ou le manque. Mais le problème est que la dénotation (le discours de savoir) et la prescription ne coïncident pas. L'un n'implique pas l'autre. Un impératif de justice est comme une prière ou un ordre : on ne peut pas le déduire d'un modèle. On ne peut jamais le justifier à partir d'un contenu connu préalablement. C'est comme la relation à l'autre dans la pensée de Lévinas : du simple fait qu'il me parle, l'autre m'adresse une demande sans justification.

Comment passer du vrai au juste? Comment passer d'un discours centré sur le référent à un discours centré sur le destinataire? Selon Lyotard, ce passage est impossible. Les deux dimensions sont incommensurables. Le langage de la justice (prescriptif) est fondamentalement différent du langage de la théorie (dénotatif). Ce sont des genres de discours distincts, des classes d'énoncés qui ne font pas appel aux mêmes opérateurs logiques (il n'y a pas plus de rapport entre eux qu'entre une formule chimique et un texte de Joyce). Il ne peut pas y avoir de modèle de société juste, car un tel modèle serait de type propositionnel. On ne peut pas produire un discours savant sur ce qu'est la justice. Tout ce qu'on peut faire, c'est s'impliquer dans des jeux de langage, par exemple en privilégiant le pôle de l'énonciateur (modernité) ou celui du destinataire (judaïsme). Vouloir savoir le juste est une folie (jacobinisme). Quand ces jeux deviennent impossibles, l'injustice est absolue.

La démocratie politique reconnaît ce principe, car elle ne s'appuie pas sur une théorie de la redistribution, mais sur l'ensemble des prescriptions produites par le corps social. Aristote le reconnaît aussi, quand il fait remarquer qu'un juge digne de ce nom, un juge prudent, n'a pas de modèle vrai pour guider son jugement. Il est pris dans la même sphère de langage que ceux qu'il juge.

Le Juste apparaît comme transcendant, mais c'est une transcendance vide.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Une prescription contient explicitement, dans sa forme, l'attente de son propre efficace; elle place immédiatement celui qui la reçoit dans une situation d'obligation

-

Il n'y a pas de contenu connu pour la justice : elle est à produire dans des jugements justes, au coup par coup, et jamais selon une conformité à une définition

-

L'injustice absolue, c'est que la possibilité de continuer à jouer le Jeu du juste soit exclue

-

Pour la pensée juive, le corps social doit privilégier absolument le pôle du destinataire s'il veut être juste

-

Principe d'autonomie du sujet qui énonce la loi : "Est juste un énoncé que toutes les volontés peuvent proférer sans aliéner leur liberté"

-

Le jacobinisme a été fou, car c'est une folie de savoir le juste

-

Il y a une transcendance de la justice, mais elle est vide

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Lyotard
ProJuste

AA.BBB

ModJugement

JE.LJE

CJ_ProJuste

Rang = J
Genre = -