Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, la tour de Babel                     Derrida, la tour de Babel
Sources (*) : Babel, mot polysémique               Babel, mot polysémique
Jacques Derrida - "Psyché, Inventions de l'autre (tome 1)", Ed : Galilée, 1987, p207- Des tours de Babel

 

La tour de Babel d'apres Abel Grimmer -

Derrida, le nom

En clamant son nom divisé, Dieu-Yhvh-Babel déconstruit la tour et (inter-)rompt la lignée des Sémites

Derrida, le nom Autres renvois :
   

Derrida, Dieu, le nom de Dieu

   
   
Derrida, la tora Derrida, la tora
Derrida, le judaïsme               Derrida, le judaïsme  
Yhvh                     Yhvh    

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

La tour reçoit son nom de l'événement raconté dans (Genèse 11). Qu'arrive-t-il? Yhvh (Yhvh) clame son nom, et son nom est aussi Babel, et son nom est aussi confusion. Ce nom nomme plusieurs choses différentes.

- en tant que nom commun, le nom polysémique babel ou bavel [ou balal] évoque [pour un locuteur hébraïsant] la confusion. On peut l'entendre comme confusion des langues, ou comme état de confusion pour celui dont la tâche est interrompue par la proclamation. Cette confusion qui introduit la multiplicité, la supplémentarité, est un poison.

- Dieu a pour nom Yhvh, nom imprononçable. Ce second nom est une autre marque de la confusion. Il se déclare, il déclare la guerre, il déconstruit la tour en se désignant comme Babel, c'est-à-dire en divisant - improprement - son propre nom.

- dans l'ordre de la Genèse, le récit est intercalé dans la généalogie des Sémites. En clamant son nom, Dieu contrarie le projet de cette famille qui voudrait établir son empire universel, qui voudrait s'assurer d'une généalogie unique. Dans son projet d'universalisme, cette famille aussi butera sur la finitude, la multiplicité des langues.

 

 

- en tant que nom propre, on peut le lire Ba-Bel [comme l'écrit Voltaire], ou Bab-El, le père-Dieu, Dieu le père, ou encore le nom de Dieu comme nom de père. C'est son nom à lui, en tant que père que Dieu a donné à la tour. C'est ce nom qu'il clame, qui est ici sa marque et son sceau.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaBabel

FG.LGF

BabelTexte

LL.LLL

DerridaNom

XS.LED

DerridaTora

MC.LDD

DerridaJuifs

XF.LLF

HebYhvh

XL.LLK

XBabelYhvh

Rang = XBabelYhvh
Genre = MR - IB