Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, le dessin                     Derrida, le dessin
Sources (*) : La rhétorique revient!               La rhétorique revient!
Jacques Derrida - "Mémoires d'aveugle, L'autoportrait et autres ruines", Ed : RMN, 1990, p60

 

Atemoer (Carl Larsson) -

Hypothèse de la vue : la restituer

En se retirant, le trait du dessin laisse une parole, une rhétorique qui articule un ordre du discours

Hypothèse de la vue : la restituer
   
   
   
Derrida, retrait, effacement Derrida, retrait, effacement
Derrida, le discours               Derrida, le discours  
Le dessin se retire comme un dieu invisible                     Le dessin se retire comme un dieu invisible    

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Par trois aspects distincts, le dessin suppose un aveuglement :

- au moment où je trace le trait, je ne me règle pas sur ce que je vois, mais sur une mémoire invisible;

- quand le dessin se forme, le trait se retire;

- dès que le dessin se voit, il se transforme en élément de discours, en rhétorique.

Nous en sommes à ce troisième temps : celui où, quand la ligne se retire, le trait se convertit en parole. Une hégémonie du dire sur le voir, du mot sur le dessin, de la légende sur l'inscription, peut s'imposer. Un duel s'engage au coeur même du dessin entre le trait et la parole. Dans la hiérarchie des arts, le dessin se soumet au jugement.

De même que, du masque de la Gorgone, un cri retentit, le dessin consonne avec une onde sonore, un rythme invisible, une articulation, un ordre, un récit, une invocation, des noms, etc...

Quand un aveugle, au lieu de voir un dessin, touche une sculpture, c'est un geste d'amour qu'il accomplit, un geste de bénédiction [quoique l'aveugle, lui aussi, ne soit pas insensible au discours...]. Mais quand la vision est informée par le discours, le dessin s'efface.

 

 

Jean-Luc Nancy reprend ce thème quand il dit qu'il ne manque au portrait que la parole. Le dessin suscite un désir de nomination, un appel au discours que la peinture peut faire valoir dans la résonance des couleurs ou dans l'émergence d'une forme sur un fond.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaDessin

BR.ETR

VoixRhetorique

RE.TRA

ArtsRestit

HC.LHC

DerridaRetrait

WD.RHE

DerridaDiscours

WD.KAA

DessinTsimtsoum

HD.LHD

UDessinRetraitRhet

Rang = K
Genre = MR - IB