Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, l'art, l'oeuvre                     Derrida, l'art, l'oeuvre
Sources (*) : Oeuvre, arrêt, différance               Oeuvre, arrêt, différance
Jacques Derrida - "Forcener le subjectile", Ed : Gallimard, 1986, p105

 

Sans Titre (Ar taud, 1921) -

Derrida, le subjectile

Ce qui fait oeuvre, c'est l'arrêt du trajet, l'apaisement du subjectile, l'interruption d'un jet qui garde la trace d'une brûlure mais donne consistance à ce qu'il attaque

Derrida, le subjectile
   
   
   
Derrida, Artaud Derrida, Artaud
L'oeuvre s'écrit à même le subjectile               L'oeuvre s'écrit à même le subjectile  
Artaud fait oeuvre                     Artaud fait oeuvre    

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Cette phrase :

- reprend sous un certain angle ce que Jacques Derrida dit du parcours d'Artaud entre 1932 et 1947, entre la publication de son manifeste sur le Théatre de la cruauté et l'enregistrement de Pour en finir avec le jugement de Dieu. N'étant jamais né, ne s'étant jamais dissocié du pré-natal, n'ayant jamais accepté cette expropriation qu'aurait été sa naissance, il oscille entre deux projets contradictoires : investir l'espace de la représentation, l'instituer, le consolider, le réparer / rester étranger à cet espace, refuser toutes les figures en lesquelles il pourrait se déléguer (Père-Mère, fils, fille ou moi). Artaud a un nom, il signe de son nom, mais il se retire du sens. Sa folie, c'est qu'il veut à la fois s'identifier au subjectile et l'expulser. L'oeuvre s'écrit sur lui, à même son corps, son esprit. Toute figure se détache de cette scène et y revient. Si Artaud a exhumé ce vieux mot qui désigne le support sur lequel on peint, c'est parce que chez lui le subjectile ne s'efface jamais. Il y a toujours une couche de plus.

- esquisse une théorie de l'oeuvre. La singularité d'Artaud, c'est que, malgré sa folie (et à cause d'elle), il fait oeuvre. Dans ses textes, dessins, dessins écrits, le retrait du subjectile n'arrive jamais à son terme. Le subjectile gît, mais ne se pétrifie pas dans la différence - comme il le ferait s'il acceptait de s'inscrire dans le système des Beaux-Arts. Artaud fait époque. Le statut de l'oeuvre auquel son nom s'attache est d'aujourd'hui : une oeuvre non totalisable, qui ne repose sur aucun support final, une oeuvre qui reste entre deux tensions adverses. Le coup est double : d'un côté la force qui se jette contre le subjectile, de l'autre celle qui l'amadoue, l'incorpore, qui appelle une vérité et une sentence. Ce qui apparaît, jeté sur le papier, semble inconsistant. Le secret de l'oeuvre, c'est que la parturition est aussi partition.

"Ces deux tensions adverses [se laisser représenter et ne pas se laisser représenter] provoquent au forcènement, elles forcent le sens. Mais en tant qu'elles s'équilibrent, donnent lieu aux traces de naissance, interrompant l'incendie, elles auront fait oeuvre - et gardé le subjectile amadoué" (...) "Mais je ne traverse pas, ou le faisant je garde la trace d'une traversée, même si la trace se trouve à son tour soumise ou promise à la trajectoire qu'elle rappelle, qu'en vérité elle appelle. Et tente de rassembler dans la signature de son nom propre. Elle tente de s'y introjecter littéralement. Cet arrêt du trajet fait oeuvre. J'entends l'arrêt comme la sentence qui fait droit, au nom d'Artaud, et comme l'interruption d'un élan, l'immobilisation tonique d'un lancer." (Forcener le subjectile, p105).

 

 

Qui est le subjectile? C'est Artaud, son oeuvre et son nom, celui qui rejette la différance qu'il nous jette à la gueule.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaArt

NF.LFF

OeuvreInarret

JK.LKD

DerridaSubjectile

KF.LKK

DerridaArtaud

EO.LOO

ArchiOeuvreSubjectile

DO.LOO

ArtaudOeuvre

ME.MML

T.oeuvre

Rang = N
Genre = MJ - NA