Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, le don                     Derrida, le don
Sources (*) : L'échange, c'est rien pour rien               L'échange, c'est rien pour rien
Jacques Derrida - "Donner le temps. I. La fausse monnaie", Ed : Galilée, 1991, pp24-25

 

The Rubaiyat of Omar Khayyam (Adelaide Hanscom) -

Le don présuppose un système d'échange circulaire; mais il n'y a don, s'il y en a, que dans ce qui interrompt ce système - et annihile le don

   
   
   
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Dans la langue courante, on définit un événement de don de la façon suivante : Quelqu'un a l'intention de donner quelque chose à quelqu'un d'autre (premier axiome). On présuppose l'existence de trois éléments, tous trois identiques à eux-mêmes : le donateur, le donataire et l'objet donné (qui peut être symbolique). Pour accorder crédit à cet axiome, il faut que nous croyions à la possibilité que, dans une certaine situation, l'événement puisse se produire. A partir de là, deux évidences s'imposent :

- celle qui est décrite par la quasi-totalité des anthropologues et des métaphysiciens. A l'intérieur du système d'échange, le donataire peut rendre la même chose ou autre chose que celle qui lui a été "donnée" : une invitation à déjeuner contre une autre, un service contre un cadeau, etc.. Des symboles, des valeurs ou des biens sont engagés dans une logique d'endettement et de restitution. Il y a don et contre-don, emprunt et crédit, etc...

- par rupture du système. C'est ici que s'introduit le second axiome proposé par Derrida : Il n'y a de don, s'il y en a, que dans ce qui interrompt le système. Pour qu'il y ait don, il ne faut aucune réciprocité, aucun calcul, aucun retour immédiat ou décalé, aucun remboursement ni amortissement, aucune velléité de rendre ni de restituer. A la limite, il faut que le don ne soit même pas reconnu comme tel. S'il est reconnu ou intégré dans un échange effectif ou symbolique, il est annulé, annihilé, détruit. Quoique pensable, le don est impossible.

Les deux axiomes, radicalement dissociés, opèrent ensemble (dans la même aporie).

-

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaDon

CF.LDF

IVocalEchange

GH.LHG

UDonPossible

Rang = VDon
Genre = MR - NP